Nouvel outil automatisé pour améliorer la maintenance des équipements miniers | Réseau de l'Université du Québec

Nouvel outil automatisé pour améliorer la maintenance des équipements miniers

Image de l'article

Nicolas LaRoche-Carrier et le professeur Guyh Dituba-Ngoma

2019-11-29

Nouvel outil automatisé pour améliorer la maintenance des équipements miniers

La gestion des coûts liés au bon fonctionnement des équipements représente un défi pour toutes les entreprises minières. C'est particulièrement le cas pour les équipements dits critiques, soit ceux dont le bris ou la défaillance peuvent paralyser les opérations minières souterraines, tels que les équipements nécessaires aux activités de forage et de boulonnage. 

C'est la problématique qui a inspiré le travail de recherche de Nicolas La Roche-Carrier, doctorant en ingénierie à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), en collaboration avec l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). L'étudiant, qui est titulaire d'un baccalauréat en génie et d'une maîtrise en ingénierie de l'UQAT, a soutenu sa thèse de doctorat le 8 novembre dernier. 

Afin d'aider les minières à prendre de meilleures décisions quant à la maintenance des équipements et au remplacement préventif de certains composants, Nicolas La Roche-Carrier a développé un outil de calcul automatisé. Celui-ci tient compte d'une multitude de paramètres, dont la durée de vie moyenne, l'estimation de la fiabilité, l'historique des interventions réalisées sur l'équipement, sans oublier le facteur aléatoire et les lois de la probabilité.

L'outil génère des statistiques de fiabilité et de maintenance qui ont une grande valeur pour l'industrie. En effet, ces indicateurs permettent d'établir une stratégie de maintenance prévisionnelle appropriée pour chaque équipement. Les bénéfices sont multiples : mieux prévenir les défaillances, définir les actions en vue du renforcement de la fiabilité d'un équipement, anticiper les entretiens préventifs, déceler les anomalies dans les interventions, etc.

Ultimement, les résultats de la recherche de Nicolas La Roche-Carrier permettent d'améliorer les performances globales quant à la maintenance des équipements miniers mobiles en visant un équilibre entre la performance et le coût des interventions. Les résultats inédits qu'il a obtenus permettent aussi au doctorant d'apporter une meilleure compréhension de la fiabilité ainsi que des modes de défaillance des sous-systèmes et des composants pour certains équipements et de présenter des temps de remplacement optimaux et ce, en fonction des processus stochastiques définis.

Intitulée « Conception et développement d'un outil automatisé basé sur la stratégie de maintenance prévisionnelle des équipements miniers », la thèse de Nicolas La Roche-Carrier a été réalisée sous la direction de Guyh Dituba-Ngoma, professeur et directeur du module de l'École de génie de l'UQAT, ainsi que sous la codirection du professeur Yasar Kocaefe, du département des sciences appliquées de l'UQAC. Le doctorant a aussi pu compter sur l'appui du partenaire industriel mine LaRonde (Agnico Eagle).

Source :
Service des communications
UQAT, 20 novembre 2019

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue >>>